Infection urinaire



Gonorrhée

La gonorrhée est la plus fréquente des infections sexuellement transmissibles. Sans traitement, l'infection peut se répandre au sein de l'organisme entraînant des complications potentiellement graves.

Causes

La gonorrhée est causée par une bactérie appelée Neisseria gonorrhoeae (du nom de d'Albert Neisser son découvreur). Cette bactérie est particulièrement sensible à la chaleur et à l'humidité. Elle est ainsi rapidement détruite à l'air libre. C'est la raison pour laquelle la transmission est pratiquement exclusivement sexuelle.

Une seule maladie, plusieurs noms...

L'infection par la bactérie Neisseria gonorrhoeae peut être désignée par plusieurs noms:
  • Gonorrhée: le terme gonorrhée est aujourd'hui la dénomination standard de l'infection par gonocoques. Le terme est formé des racines grecques  gonos  (semence) et  rhein (écoulement) et fait référence à l'écoulement blanchâtre fréquemment associé à l'infection.
  • Blennorragie: le terme blennorragie est formé des racines blenna (mucus) et  rhein (écoulement).
  • Urétrite gonococcique: une urétrite gonococcique est une inflammation de l'urètre par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Ce terme décrit une infection confinée au niveau de l'urètre.
  • Gonococcie: le terme gonococcie renvoie à une infection par gonocoque, indépendamment de sa localisation.

Il existe, en outre, de nombreux termes du langage populaire désignant une infection par gonocoques ( "chaude-pisse", chtouille etc...)

Symptômes

Chez la femme

Environ une femme sur deux ne présente aucun symptôme de la maladie au moment du diagnostic. Lorsqu'ils surviennent, les symptômes les plus fréquents sont:
  • Pertes vaginales: un écoulement vaginal blanchâtre ou jaunâtre peut survenir.
  • Douleurs pelviennes:les douleurs pelviennes sont des douleurs localisées au bas de l'abdomen.
  • Brûlure urinaire: moins fréquente que chez l'homme, une sensation de brûlure lors de la miction peut survenir.
  • Saignement vaginaux : des écoulements de sang en dehors de la période des règle sont possibles bien qu'il ne s'agisse pas d'un symptôme fréquent de la gonorrhée.
  • Gonflement de la vulve :une inflammation de la vulve est un signe relativement fréquent de l'infection.
  • Maux de gorge : l'infection peut se développer au niveau de la gorge ( notamment à la suite d'une pratique sexuelle orale).

Attention à l'automédication...

Face à un écoulement vaginal, de nombreuses femmes pensent subir une infection de type candidose ou de mycoses vaginales et utilisent des disponibles sans ordonnance. Il existe de nombreuses causes possibles de pertes vaginales et une erreur de traitement expose à un risque de complications. Une perte vaginale justifie toujours une consultation auprès d'un médecin généraliste ou d'un gynécologue.

Chez l'homme

Chez l'homme, les formes asymptomatiques sont rares (environ 1 cas sur 100). Les symptômes apparaissent typiquement 2 semaines après le rapport contaminant.
  • Écoulement au niveau du méat urinaire: un écoulement blanchâtre ou jaunâtre apparaît quelques jours après le rapport contaminant.
  • Brûlure urinaire: une sensation de brûlure lors de la miction peut survenir. C'est à ce symptôme que renvoie la dénomination populaire « chaude-pisse » de la maladie.
  • Gonflement des testicules : un gonflement des testicules apparaît en cas d'extension de l'infection vers les épididymes et les testicules.
  • Maux de gorge.

Qui faut-il consulter ?

Le diagnostic de la gonorrhée peut être posé par un médecin généraliste, un gynécologue ou un urologue.

Diagnostic

Un prélèvement est réalisé au niveau de l'urètre chez l'homme ou du col de l'utérus chez la femme à l'aide d'un écouvillonUn écouvillon est un instrument utilisé pour réaliser des prélèvements. . L'échantillon prélevé est analysé en laboratoire. Le prélèvement est indolore.
Une infection à chlamydia est fréquemment associée. Un dépistage combiné des deux infections est la procédure standard.

Qui est touché?

  • Âge : en France, la classe d'âge la plus touchée est celle des 20 à 30 ans chez les hommes et celles des 16-25 ans chez les femmes.
  • Sexe: les gonorrhées sont principalement diagnostiquées chez les hommes. Les formes asymptomatiques de l'infection sont plus fréquentes chez les femmes ce qui entraîne une sous-estimation du nombre de femmes touchées.

Quelles complications ?

Sans traitement, une gonorrhée peut avoir des conséquences sérieuses et irréversibles chez l'homme comme chez la femme :

Gonorrhée et grossesse

Une gonorrhée est un facteur majeur de complication de la grossesse. L'infection augmente le risque de fausse-couche et d'accouchement prématuré. La transmission de la mère à l'enfant est possible et se produit, au moment de l'accouchement, par mise en contact du nouveau-né avec les pertes contaminées. Une gonorrhée chez un nouveau-né est une forme particulièrement sévère qui peut laisser des séquelles irréversibles (notamment la perte permanente de la vue).
Les femmes enceintes ou projetant une grossesse doivent être particulièrement vigilantes.

Rechercher:





Références

1 Gonococcie, HAS 2011
Gonorrhea,Schiffert Health Center 2011